Comment to 'Covid-19 - Conséquences psychologiques découlant des mesures'
  • Hier soir j'ai regardé un documentaire sur les calanques de Marseille. Superbes images, on y voit des guides touristiques accompagnants des groupes de 10 ou 15 personnes, un groupe d'amis qui se baignent en chantant puis qui pic-nique  et en regardant ça j'ai éprouvé un étrange sentiment, une impression de gène. En réfléchissant, j'ai compris pourquoi. C'est un docu de 2007 dans lequel du début à la fin, il n'y a évidement aucune trace de masques et de distances. Ce qui me donnait l'impression de voir des gens "nus" et en tort.

    J'ai réalisé que mon cerveau s'était quelque part habitué à ce que la norme soit la distance et le masque alors que pourtant je suis contre. Voici une capture d'écran pour mieux faire comprendre ce que je veux dire.

    J'étais aussi mal à l'aise, parce que c'est un docu relativement récent, et que j'avais pourtant l'impression de regarder un documentaire historique dans le sens où de telles scènes  ne sont plus possibles aujourd'hui. J'avais l'impression que ces gens appartenaient à une époque et moi à une autre, ce qui n'est pas normal et c'est perturbant, en tout cas pour moi, je suis comme quelque part, perdu dans le temps.

    Toutes les images que nous voyons aujourd'hui sont tellement différentes. Je regarde aussi beaucoup de débats et même pour ça, on ne voit plus pratiquement plus que des gens qui se parlent par webcam. Quelques mois seulement nous séparent des images d'avant et des images d'après, c'est très perturbant et pourtant je pense être résilient et peu influençable.

    Bien souvent, les psys trouvent l'origine d'un problème dans une enfance perturbée. est-ce que quelqu'un se soucie de savoir ce qui se passe dans la tête des personnes plus fragiles comme les enfants, les personnes âgées ? Est-ce qu'il y ont pensé à tout ça, et bien ça m'étonnerait beaucoup.

    0 0 0 0 0 0
    • L'année dernière, à Paris une jeune fille européenne s'est faite attaquée par ce qu'elle portait une jupe courte... Ici avec le masque, on nous oblige à le porter soit disant pour notre bien -être et quand on sera habitué, La mode nous fera tout rallonger. Je me demande si dans plusieurs années on deviendra pas habillée comme eux. (NIQAB)

      0 0 0 0 0 0