Comment to 'Dr. Guillemant. Nous ne sommes pas au sein d’une crise sanitaire, mais en pleine révolution politique, sociale et anthropologique, au niveau mondial, plus particulièrement dans les pays développés.'
  • Aha quand même. Ceci explique peut-être la relation avec le site catholique, parce que là il est parti en plein dans la spiritualité, ce qui à mon avis n'est pas de la science jusqu'à preuve du contraire en tout cas. Je ne suis pas du tout d'accord avec ce qu'il dit là.

    Mais, personnellement je pense qu'il ne faut pas discréditer l'entièreté des idées d'un homme parce qu'il a dit un jour des choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord, je laisse juste celles-là de côté, et je garde les autres dans un coin de la tête.

    Il y a un autre cas comme celui-là, c'est le physicien Jean-Pierre Petit. Drôle de hasard, il vient aussi du CNRS, il en a même été directeur. Je le trouve génial avec beaucoup de cohérence, excepté lorsqu'il parle des extraterrestres. 

    Pour revenir à Guillemant:

    "La question de savoir si nous allons effectivement rentrer dans ce nouveau monde, ou pas, va donc dépendre du niveau d’acceptation du vaccin."

    Il est en effet peu probable que l’on oblige chaque citoyen à porter une identité numérique lors de ses déplacements si 50% de la population n’est pas vaccinée, car on ne va pas limiter à ce point la liberté de circulation. Par contre, si seulement 5% de la population n’est pas vaccinée, il est fort probable qu’on entrera dans ce nouveau monde.
    La réalité sera évidemment bien plus complexe que cette simplification binaire, qui n’a d’autre but que d’éveiller aux véritables enjeux.

    Donc, je le répète, nous ne sommes pas confrontés à un problème sanitaire avec le virus. Ce problème-là est peanuts à coté du choix de société qui se trouve devant nous, qu’une politique de gouvernance mondiale semble avoir déjà fait à notre place.

    Mais je le répète une fois de plus, mon avis est qu’on n’entrera pas dans ce nouveau monde.

    Moi j'irais même plus loin. Vaccins (dans les conditions particulières Covid), passeport et autres et tout ce qui va suivre, sont déjà la conséquence de notre niveau d'acceptation du masque, je l'ai déjà dit 200 fois et encore redis dernièrement, jamais on aurait du mettre le pied dans cet engrenage.

    Encore aujourd'hui il reste le témoin le plus visible de notre grande naïveté, eux le voient comme un feu vert, un signe clair de croyance, donc ils poursuivent. Sans cette acceptation, nous serions quitte de ce problème depuis un an.

    0 0 0 0 0 0