Search by Keyword
Forum's Comments
  • Ben oui mais quand le hasard intervient, il ne pousse pas toujours dans le même sens. Je ne peux m'empêcher de faire la comparaison avec le Japon ou la Chine.

    Qui sont les clients de Love Doll, appelées «rabu dôru» en japonais?      

    Agnès Giard: On imagine des célibataires frustrés qui reportent leur excitation sur des poupées… C’est inexact. Il y a 13,6 millions de célibataires au Japon, or il ne se vend guère plus de mille poupées par an. Le profil du client n’est pas celui d’hommes souffrant de solitude mais au contraire de personnes qui font le choix de rester seuls par ce qu’ils jugent que le fait d’être en couple avec une vraie femme est impossible, dans une société aussi rigide et contraignante que la société japonaise. Du moment qu’il est en couple, un Japonais doit se marier, avoir des enfants, et devenir salarié d’une grande entreprise. L’homme sacrifie sa vie de couple à sa carrière. La femme, elle, sera cantonnée au rôle de mère. Elle devra renoncer à travailler. Une femme mariée qui travaille empêche son mari de progresser dans sa carrière, car elle le prive de promotion, réservée aux hommes qui ont un foyer à soutenir. C’est un carcan terrible pour le couple. Les gens qui achètent des love doll sont des «otaku», qui refusent de fonder un foyer, à la fois par refus des normes et par inadéquation avec la machine à broyer de la compétition. Ils ne veulent pas reproduire le modèle qui a rendu leurs parents malheureux. Ils ne seront peut-être pas plus heureux avec une love doll, mais avec elle, au moins, la vie prendra l’allure d’un jeu, presque sacrificiel. Ils veulent se consacrer à un objet «d’amour pur».

    Les Japonnais n'en sont pas là non plus par hasard ! Nous prenons exactement le même chemin. Même causes, mêmes conséquences.

    Les médias nous soufflent continuellement le bien et le mal, c'est bien pour cela que tous appartiennent à quelques milliardaires proches du pouvoir.

    Exemple: Patrick Drahi propriétaire de plusieurs médias dont Libération, L'Express, BFM TV et RMC, vous voyez bien que son modèle c'est la chine. Nul doute le Corona va d'ailleurs lui être très utile.

    ... il défend implicitement pour la France une réduction du nombre de semaines de congés payés et une augmentation du temps de travail au nom de la compétitivité. « Les Chinois travaillent 24 heures sur 24 et les Américains ne prennent que deux semaines de vacances… », « C'est là, le problème pour nous… », affirme-t-il avant d'ajouter « Mon modèle, ce n’est pas les deux semaines de congés payés, mais par rapport à ceux qui travaillent plus, on avance moins vite : ce sont les lois de la gravitation, si vous le permettez… »

    La loi de la gravitation s'applique souvent à la chute, mais soit. Comme je le disais plus haut, pour ce genre d'idéologie, il faut, comme pour le Japon, faire abstraction du couple qui est un obstacle, et pour cela tous les moyens sont bons. C'est facile quand avec quelques amis,  on possède tous les médias. C'est pourquoi j'insiste, rien n'arrive par hasard, en tout cas pas un changement radical dans nos comportements.

    Donc fleurbleue20 a raison, l'amour ça n'est plus cela, dangereusement plus cela. Mais ça n'est pas par hasard. Tout ce qui favorisait et a été sabordé, supprimé. Il est important de comprendre par qui et dans quel but.

    0 0 0 0 0 0
    • Sauf que cet "article" est une publicité déguisée. C'est évident, il contient beaucoup de mots clé importants et un lien vers le site de rencontre. Toujours se méfier des articles qui présentent des faux témoignages sortis d'un chapeau.

      Le site de rencontre en Belgique se porte bien

      Article... blablabla... tous les mots clé --- blablabla...

      Pour Martine, qui était très timide et ne pensait pas trouver quelqu'un de  mais le site de lui a permis de trouver l' après seulement 3 tentatives.

      Alan avait très peur du virus, mais pourtant il a surmonté ses craintes et en à peine un mois il a rencontré deux jolies dont Agnès avec qui il a maintenant 17 enfants.

      Vincent lui, encore mais , à rencontré Caroline avec qui il est maintenant . Il nous livre ses impressions:

      "Jamais je n'aurais cru trouver l'amour, m'inscrire sur un site de rencontre était un geste de , surtout avec ce virus. Finalement, comme j'ai un toc, et que je crache généralement sur tout le monde, le masque est venu remédier à cet inconvénient. Le site de rencontre à brisé ma .

      Comme vous pouvez le lire, le site de rencontre à encore de beaux jours devant lui.


      Nous écrivons nous-même les articles, nous contactons quelques revues peu scrupuleuses quand elles ne le proposent pas elles-mêmes, quelques chèques et nous quintuplons la valeur des mots-clé, ainsi nous remontons dans les moteurs de recherche => plus d'inscriptions => plus de sous

      Cela se pratique puisque nous recevons ce genre de propositions de la part des annuaires qui sont sensé tester et évaluer les sites de rencontre. On nous propose d'écrire nous-même l'article pour la modique somme de... Notre site de rencontre est sérieux, nous ne sommes pas là pour faire des affaires, c'est ce que nous répondons. Je pense que cette réponse doit être très surprenante pour celui qui la reçoit.

      0 0 0 0 0 0
      Timeline